Loading

Le fonctionnement de l’UMM

L’UMM : une association de compétences

Les membres du bureau :

Président

Norbert MARTINEZ

(société MIM – maintenance industrielle)

Vice-président

Gilles LANGLOIS

MEMBRE HONORAIRE

Trésorière

Sandrine AUBER

(société MSC – armateur transporteur maritime)

Trésorier adjoint

Stéphan ROUGY

(SIGMA – société industrielle de prestation gazière)

Secrétaire

Pascal FOSSEY

Transit mahorais (société spécialisée en import/export de toutes marchandises)

Gilles PERZO (membre bureau)

Thierry LE MEUR (administrateur)

Pilotage maritime de Mayotte

Aktar DJOMA

(GROUPE CANANGA – société dans la grande distribution  spécialisée)

Les membres :
Yolaine GRAVIER

Victor MAKOLE

(LAFARGE HOLCIM– société d’approvisionnement et de fourniture de ciments)

Anne-Sophie MIEL

(SMSPP filiale du groupe TOTAL – société de commercialisation de produits pétroliers)

Hervé DURAND

(TILT – société de Transit Import – Export maritime et aérien)

Michel LABOURDERE

(SGTM – armateur transporteur maritime)

Gaël CASTILLO

(OTL – société spécialisée en import/export de toutes marchandises)

null

Safdar BALLOU

(BALLOU – groupe de la grande distribution)

David NAGARD

(HANUMAN INDUSTRIE – société spécialisée dans la fabrication et la distribution de matériaux de construction)

Eddy RANO

(BOLLORE LOGISTICS MAYOTTE – société spécialisée en import/export de toutes marchandises)

Sam Aziz AKBARALY

(SOMACO – groupe de la grande distribution)

Félix GAUBALD

(CTSM – société spécialisée en chaudronnerie et travaux de soudure)

Les chiffres clés de l’UMM

chiffres-umm-12

Du fait de ses caractéristiques insulaires et de sa situation démographique, dépendante à la fois du maritime et de l’aérien pour ses échanges avec l’extérieur. Le domaine du transport est donc un secteur clef pour Mayotte. L’aéroport international se situe en Petite Terre, à Pamandzi et le port de commerce est au nord de la Grande Terre, à Longoni. Un système de transbordeurs à passagers et à véhicules et marchandises assure, par ailleurs, le lien entre les 2 îles principales.

Le transport maritime est primordial pour l’île, les marchandises étant presque toutes importées par navires. Le port de Longoni est un port en eaux profondes qui offre l’un des meilleurs tirant d’eaux dans la région (14 mètres). L’autorité portuaire relève, depuis 2004, du Conseil Départemental de Mayotte. Jusqu’en 2013, la Chambre de Commerce et d’industrie en était le concessionnaire mais depuis novembre 2013 la gestion et l’exploitation du port ont été confiées à la société privée « Mayotte Channel Gateway ».

En 2017, 191 navires sont passés par Mayotte dont :

  • 124 portes-conteneurs qui représentent le principal type de navires dont 80 navires appartenant à la compagnie CMA CGM et 23 pour la compagnie MSC
  • 8 navires de croisière
  • 7 gaziers
  • 10 tankers
  • 11 navires transportant du ciment
  • 11 navires militaires
  • 13 navires conventionnels (breakbulk)
  • 4 navires de recherche

Par ailleurs, entre Petite et Grande Terre, transitent chaque année (allers et retours cumulés) environ :

  • 5 000 000 de passagers
  • 350 000 « 2 roues »
  • 230 000 véhicules légers
  • 50 000 véhicules utilitaires
  • 17 000 poids lourds

L’outil de gestion logistique AP +

outil-gestion-ap-plus-7

Le Cargo Community System AP+ a été créé pour répondre aux besoins de fluidité, de sécurité et de traçabilité de la marchandise pour les professionnels et les administrations (Douane, Grand Port Maritime, services vétérinaires et phytosanitaires). Il est issu d’une collaboration entre les places portuaires marseillaise et havraise.

La structure d’AP+, basée sur les besoins et la logique des métiers du fret et du transport, permet de développer des versions parfaitement adaptées à tous types de pôles logistiques.

AP+ est un CCS qui répond aux attentes logistiques des utilisateurs de plates-formes logistiques intermodales internationales. Il permet de fluidifier la circulation des marchandises destinées à être importées, exportées ou transbordées.

AP+ est un outil unique au monde car il lie tous les acteurs privés et publics d’une communauté logistique. :

  • c’est un véritable « guichet unique » pour les entreprises qui facilite leurs démarches auprès des autorités administratives.
  • c’est une application de type « worflow » orchestrant transversalement les processus métiers.
  • c’est un système qui organise, pilote et sécurise l’ensemble des processus de la supply chain.

Il intègre en temps réel les prévisions, annonces, réalisations et contrôles du passage des marchandises tant à l’entrée qu’à la sortie. C’est un véritable outil de tracking et de tracing qui permet de suivre les flux physiques, administratifs et douaniers de la marchandise.

AP+ est interfacé avec les systèmes informatiques privés des entreprises:

  • Agents Maritimes / Armateurs: pour le Booking Export et l’Annonce Marchandise Export.
  • Transitaires: pour le Dossier.
  • Pré-post acheminement: pour l’annonce de la marchandise à l’entrée ou à la sortie de l’enceinte portuaire.
    Terminaux et dépôts à conteneur: pour les réceptions, chargements, déchargements, annonces marchandise, statuts physiques et douaniers.

Et aussi avec les systèmes informatiques des administrations publiques:

  • Autorité portuaire
  • Gestion des escales des navires
  • Gestion des marchandises dangereuses
  • Douane

Aujourd’hui, AP+ est opérationnel à Marseille, au Havre, Fort-de-France, Bordeaux, Rouen, Nantes Saint Nazaire, Pointe à Pitre, Port Louis, Paris-Genevillers, Cayenne, Mayotte, Nouméa et prochainement Alger.

L’outil de gestion logistique AP+ est développé par la société MGI (Marseille Gyptis International), apprenez-en plus sur ces infologisticiens accélérateurs d’échanges grâce à la plaquette de présentation ci-dessous :

Télécharger le dossier de présentation.

Découvrez le site de l’aiVP dont l’UMM est membre

L’UMM est également membre du groupe « Océan Indien », établi par l’AIVP

Découvrez le site de ce groupe http://www.aivp.org/ocean-indien/